23/01/13 - FDJ : recettes de 12 milliards

En 2012, la Française des Jeux, société bien connue comme spécialisée dans les jeux de hasard et d’argent en France à comptabiliser un total historique de ses recettes, franchissant la barre des 12 milliards d’euros.

En effet, la Française des Jeux a déclaré par le biais d’un communiqué le jeudi 3 janvier, avoir réalisé pour l’année 2012 un chiffre d’affaires record. Ainsi, si on compare 2012 à 2011, l’année dernière est tout simplement plus fructueuse avec une hausse de 6,1 % soit 12,1 milliards d'euros du chiffre d’affaires pour cette société. Et pour la première fois, le niveau élevé de 12 milliards d’euros de recettes a été surpassé pour cette entreprise.

Remarquons que la FDJ est détenue à 72 % par l’Etat. D’après un rapport de l'opérateur de jeux, l’année 2012 a été pour lui favorisée par un calendrier exceptionnel avec trois vendredis 13 alors qu’en 2011 il n’y en avait qu’un. Mais aussi quelques dates symboliques pour les joueurs les plus superstitieux telles que 10-11-12, 12-12-12 et 21-12-12. Mais en plus de cela, les JO de Londres et la compétition européenne de football Euro, 2012 ont été deux évènements sportifs internationaux européens qui ont contribué largement dans les recettes des paris sportifs de cette même année. Mais aussi, Quatre « cycles longs » c'est-à-dire plus de huit tirages sans gagnant de la cagnotte avait lieu cette année-là au jeu Euro Millions si en 2011, il n’y en avait que 2.

Ainsi, grâce surtout aux quatre cycles longs de 2012, une hausse des recettes de l’ordre de 6,9 % par rapport à 2011 a été enregistrée pour la loterie Euro Millions d’après les informations communiquées par la FDJ, soit un total des ventes s’élevant à 1,6 milliard d’euros. Et la FDJ fait état d’une cagnotte de cette loterie atteignant le plafond du jeu de 190 millions d'euros pour la première fois. Et pour le record français du gain dans ce jeu, il a été battu le 13 novembre, par un chanceux anonyme des Alpes-Maritimes, avec la grosse somme de 169.837.010 euros.

Pour le Loto, une hausse de 1,2 % par rapport à l’année précédente a été enregistrée avec 1,5 milliard d’euros généré par les trois vendredis 13 et l’évolution du jeu lancée au mois d’octobre. Ce jeu lancé sur le marché en 1976 a, selon la FDJ, fait 41 millionnaires, des joueurs ayant gagné au moins un million d'euros en 2012.

Pour les jeux de grattage rassemblés sous la marque « Illiko » par ailleurs, la réalisation s’élevait à 5,4 milliards de ventes, soit 44 % des recettes totales de la FDJ, signifiant 7,5 % de progression par rapport à 2011. Et les plus populaires jeux de grattage ont été pour l’année 2012 la nouvelle édition 2012 du Cash avec 362 millions de tickets vendus, un jeu relancé depuis 2011 pour son 20e anniversaire, le Millionnaire qui a comptabilisé 48 millions de tickets vendus. Au troisième de ce classement se trouve avec ses 240 millions de tickets vendus, le Black Jack.

Avec 26,3 millions de joueurs pour 34 300 points de vente implantés dans 12000 communes, la FDJ a réalisé 11,7 milliards d'euros de ventes directes contre 400 millions d'euros pour les jeux en ligne.

Le Rapido/Amigo qui est un jeu classé par les experts en jeux de hasard comme étant très addictif était le seul ayant accusé une décroissance cette année. Cette régression allant jusqu’à 4,2 % avec un chiffre d’affaires évalué à 1,4 milliard d’euros. Une telle situation même si ce jeu se trouvait longtemps en tête des classements des jeux de la FDJ. Mais cela s’explique selon la FDJ par le fait que ce jeu est toujours victime de la conjoncture économique, de plus, la tendance à la baisse qu’il suivait ces dernières années a été encore confirmée en 2012. Mais les modérateurs du jeu qui ont été mis en place ont accentué cette régression.

Quant aux paris sportifs, le réseau des points de vente physique a affiché une progression de l’ordre de 29 % avec 1,37 milliard d'euros de vente, en 2011 cette somme était de 1,06 milliard. Par contre, pour le secteur en ligne par rapport à l’année précédente, ces paris sportifs ont connu une baisse avec des recettes de 70 millions contre 74 millions en 2011.

Enfin, la FDJ a d’après ses communications, apporté au budget national une contribution d’une valeur de 3 milliards d’euros en 2012. Une somme dont la partie évaluée à 2,85 milliards vient des prélèvements sur les mises. Cela signifie une progression de 118 millions d'euros comparée à celles de 2011. En tout, ces contributions se divisent en effet en prélèvements sur les mises, reversement de réserves, impôt sur les sociétés et enfin, les dividendes. De plus, la Française des Jeux, par le biais du Centre national de développement du sport (CNDS), a aidé le sport pour tous avec une subvention de plus de 200 millions d'euros.



    Jeux de grattage


    jeux de grattage en ligne

    Information

    Il faut être âgé de minimum 18 ans pour jouer à des jeux d'argent en ligne.